Critique A Chiara de Jonas Carpignano

Réalisateur

Jonas Carpignano

Avec

Swamy Rotolo, Vincenzina Siciliano, Camelia Fumo, Claudio Rotolo

Durée

2h00

Sortie

Prochainement au cinéma

Le Pitch

Chiara, 16 ans, vit entourée de toute sa famille, mais son père part sans laisser de traces. Elle mène l’enquête pour le retrouver et son propre destin se dessine.

Bande Annonce

Prochainement

Mon Avis

Il y a des films qui en l’espace de moins de vingt minutes nous touche par sa grâce, c’est le cas du nouveau film du réalisateur Italien Jonas Carpignano à qui l’on doit « Mediterranea » présenté en 2015 à la semaine de la critique, il est de retour en 2017 à Cannes, cette fois-ci à la quinzaine des réalisateurs. Afin de clôturer sa trilogie, tourné essentiellement dans la ville de Gioia Tairo, le revoilà cette année. Tout commence par l’anniversaire de la fille aîné de la famile dans une salle des fêtes. Une très longue séquence, caméra à l’épaule, qui flirte comme dans ses précédents films avec un style documentaire, brute, pouvant nous faire croire à un long moment d’improvisation et nous donne la sensation d’être parmi les convives. Accompagné comme à travers les deux précédents films de musique originale savoureusement mélangée à de la musique pop. Sauf que cette famille est en passe d’éclater, dans un premier temps l’une des jeunes filles de la famille pense à croire que son père est en danger. Puis très rapidement viennent les doutes, et si en réalité il travaillait pour la mafia. Jusqu’au jour où dans son établissement elle découvre via les informations sur son téléphone que son père est consideré comme un fugitif par les médias. Suite à cette nouvelle, elle va chercher par tous les moyens à retrouver son père et essayer de comprendre ce que sa famille lui cache, considérée par ses proches comme étant encore une gamine. Une gamine déterminée du nom de Chiara, qui est déjà l’une des révélations de ce festival de Cannes 2021 ! Swamy Rotolo éclabousse d’émotion chaque plan du long métrage. Le parcours vers l’âge adulte d’une jeune ado de 15 ans, il y a des anniversaires qui marque une famille… Il est encore plus rare qu’un film traitant de la mafia, célèbre à ce point la vie, absolument bouleversant.

Ma Note

4,5 / 5

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.