Critique Le bonheur des uns… de Daniel Cohen

Réalisateur

Daniel Cohen

Avec

Bérénice Béjo, Florence Foresti, Vincent Cassel, François Damiens…

Durée

1h44

Sortie

Le 9 Septembre 2020

Le Pitch

Léa, Marc, Karine et Francis sont deux couples d’amis de longue date. Le mari macho, la copine un peu grande-gueule, chacun occupe sa place dans le groupe. Mais l’harmonie vole en éclat le jour où Léa, la plus discrète d’entre eux, leur apprend qu’elle écrit un roman, qui devient un best-seller.

Bande-Annonce

Mon Avis

Idée de départ intéressante, vite réduite à néant par la paresse de son écriture. Cela se voudrait à la hauteur de Bacri/Jaoui sauf que non malheureusement. Dès la première scène la lourdeur des dialogues débarque très vite. Le point départ étant l’épineux dilemme de prendre ou ne pas prendre de dessert. Bérénice, intéresser à l’idée de prendre une île flottante tergiverse, en ressort une scène grotesque et pathétique au restaurant. De ce marasme, n’émerge que Bérénice Béjo, qui est la touche agréable du film en quelques sortes le caramel que l’on verse sur l’île flottante. Vincent Cassel et François Damiens sont les oeufs en neige, sans saveur sans lourdeur, mais sans grand intérêt. Par contre, la prestation de Florence Foresti, est assurément l’interprétation la plus médiocre de l’année engloutie dans la crème anglaise avec Daniel Cohen. La prochaine fois éviter de prendre pareil dessert.

Ma Note

1/5 

3 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s