Retour en série

True Detective 

De Nic Pizzolatto

Saison : 3 

4773032.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Le sentiment d’être perdu, déconnecter comme le personnage Marshella Ali. Cependant, les songes du passé ne sont jamais partis. Toute une vie, bouleversé, suite à la disparition d’une petite fille et d’un garçon. À travers trois époques, on revient sur les faits. Le travail sur chacun des personnages est passionnant. Une douce et fluide mise en scène à travers les trois époques. Mahershala Ali et Stephen Dorff impressionnant.

Ma Note 

4,5 / 5 

 

 

The Good Place 

De Michael Schur 

Saisons : 1, 2, 3 & 4

4171100.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Véritable jardin des secrets, à quel endroit nous être humain aurons-nous le droit ?
Dans chaque cas personnel, ils nous arrivent de penser après coup ou avant. Combien de points je pourrais glaner après avoir fait traverser cette vieille dame ? Et puis le temps passe et la jauge des points c’est volatilisé avec le temps. Dans « The Good place », le temps défile et tout va très vite. Les scénarios les plus fous, comme un magnifique défouloir pour scénaristes dans ce monde perpétuellement en mouvement pour notre plus grand plaisir. Avec cette sensation de ne pas être finalement au mauvais endroit, mais plus au jardin de la création ou chaque épisode est différent ou le questionnement est perpétuel. Et puis Ted Danson est tellement divin, que même l’enfer l’aime.

Ma Note

3,5 / 5  

  

 

 

La Vérité sur l’affaire Harry Quebert

De Lynnie Greene, Richard Levine 

Saison : 1

1376322.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Ici on mène l’enquête, main dans la main avec l’écrivain. Sauf qu’à chaque nouvelle page, il y a ce quelque chose qui nous fait sortir petit à petit de la série. Et en fonction des épisodes qui passent on ne recherche plus le fameux coupable, mais bien les problèmes qui jalonnent cette série. Beaucoup d’obstacles empêchent le déroulement de l’intrigue que cela soit dans le montage ou la mise en scène platonique de Jean-Jacques Annaud. Tout semble terne et convenu et presque irréel ou rien n’accroche le cadre pour nous faire croire que les faits sont bien réels. Bon nombre de scènes au cours des dix épisodes restent incongrue, même malaisant dans la forme et le traitement de l’histoire. La faute peut être dès le départ à un livre déjà bien médiocre il faut le reconnaître. Porté part un casting qui ne semble jamais véritablement s’approprier leurs rôles respectifs, quand certain ne surjoue pas avec outrance grosse pensée pour Patrick Dempsey. Long et péniblement interprété, pas grand-chose à sauver d’un pareil désastre. Étirements d’un roman écrit avec les pieds. On reste mort de honte devant cette mort qui surjoue le grandiose.

Ma Note 

1 / 5 

 

 

Sex Education 

De Laurie Nunn

Saison : 1 & 2

5031052.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

La vérité semble parfois se retrouver plus loin, dans l’âge dans les sentiments. Chaque jour d’école passé et un perpétuel recommencement. L’espace d’un moment le temps semble s’être figé. Cependant la vérité n’est pas forcément ailleurs (clin d’œil à Gillian Anderson). Quand douceur et mal-être sont si bien écrit à travers une première saison on ne peut que s’extasier à l’idée d’un second chapitre. Sauf que non, pas le même syndrome, cependant que « 13 reasons why » mais la même déconfiture, pour les personnages de la série. Ici on entasse les problèmes de société sur le sexe et bien d’autres points, les unes sur les autres sans vraiment prendre son temps de construire quelque chose de fort et concret à travers ces personnages. Mais survole sans finesse ni intelligence le tout, sans véritable solution. Cette deuxième saison, ressemble plus à un manuel parfait sur le sexe version papier, tout le charme de cette agréable première saison n’existe plus surement un problème de puberté.

Ma Note  

2,5 / 5 

 

 

The Haunting of Hill House

De Mike Flanagan 

Saison : 1

5008687.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Renversant de peur et de beauté, hantée par l’émotion et la froideur du passé. Une simple couleur, une voix, un sourire ou un toucher nous submerge d’une vision d’effroi que l’on aperçoit ou imagine avec désarroi. La série prend le temps d’explorer tout les recoins de la maison. Et c’est se même temps, qui permet de construire une véritable et passionnante histoire sur cette famille. Écrit avec finesse, chaque personnage s’émancipe et grandit au fil des épisodes qui passe. La délicate douceur, laisse tantôt place a la dureté de l’adolescence. Ne t’embête plus de frappé a la porte, malgré le verrous poser. La fuite de l’intimité, s’écoule à foison et laisse entrevoir les première goutte d’une seconde saison. On commence à comprendre tout doucement nos peurs.

 Ma Note 

5 / 5 

 

 

Family Business
De Igor Gotesman

Saison : 1 0415147.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Seulement 6 épisodes, ce qui est bien trop court pour le développement de la série. Cependant, chaque moment d’émotion est juste, sans être transcendant on passe un agréable moment. Grâce à un casting remarquable, en particulier Jonathan Cohen, Darmon et Enrico Macias.

Ma Note 

3 / 5 

 

 

What We Do in the Shadows

De Jemaine Clement

Saison : 1WHAT WE DO IN THE SHADOWS - Saison 2 - Episode 3Gros plaisir devant cette première saison. Hilarant et complètement stupide, le personnage de Guillermo est divinement délicieux, un régal pour mort-vivant. Sans oublier que j’adore Colin Robinson suceur d’énergie, vivement la saison 2.

Ma Note 

3,5 / 5 

 

 

Sick Note  

De Nat Saunders, James Serafinowicz

Saison : 1 & 2 EAS2HO6OK6VRCQON3YFIN3DPPM[1]

Joyeusement bordélique, beaucoup de plaisir devant cette série de 14 épisodes. Sous le charme de la magnifique Marama Corlett tellement douce et belle. Nick Frost comme à son habitude excellent tout comme Rupert Grint.

Ma Note 

3,5 / 5 

4 commentaires

Répondre à ROCAFORT Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s