Critique Le Mans 66 de James Mangold

Réalisateur 

James Mangold

Avec 

Matt Damon, Christian Bale, Caitriona Balfe, Tracy Letts, Noah Jupe, Jon Bernthal, Josh Lucas, Remo Girone…

Durée 

2H33

Sortie 

13 Novembre 2019

Le Pitch 

Basé sur une histoire vraie, le film suit une équipe d’excentriques ingénieurs américains menés par le visionnaire Carroll Shelby et son pilote britannique Ken Miles, qui sont envoyés par Henry Ford II pour construire à partir de rien une nouvelle automobile qui doit détrôner la Ferrari à la compétition du Mans de 1966.

Bande Annonce 

Mon Avis 

Mâchoire serrée, d’un pas décidé, Ken Miles dit le bouledogue (Christian Bale) est un homme qui à marquer le sport automobile et plus précisément Le Mans. Nouveau film de James Mangold, qui n’est pas qu’une simple course automobile, non l’ambition du projet va plus loin. Elle raconte bien sûr la première victoire américaine de l’écurie Ford sur Ferrari. Mais l’intelligence du film, ne s’arrête pas une fois la ligne d’arrivée franchie. Le film raconte aussi les déboires d’une firme qui prend évidemment le monopole de toute décision possible du haut de son dix-neuvième étage, ne laissant pas les créateurs et artiste s’exprimer pleinement. Évidemment la comparaison studio indépendant face au gros résonne fortement dans le récit. Pousser par un capitalisme stupide, encore une fois Mangold s’empare d’un sujet avec classe et réflexion sur les studios hollywoodiens. Remarquable coup de volant scénaristique, juste dans l’approche de la chicane de la mise en scène. La prestation de Matt Damon est vraiment très belle, son meilleur rôle depuis « Seul sur mars ». De très beau moment jalonne le film en particulier la scène du porte-document, mais une autre scène brille davantage le passage au garage quand Caitriona Balfe, vient rejoindre Christian Bâle tout cela est d’un romantisme à faire redémarrer n’importe quelle voiture. De manière générale toutes les scènes avec Caitriona Balfe et Noah Jupe sont la réussite du film. L’extrême pudeur qui en ressort est très belle cela renforce, l’amour envers cette famille. Le man 66, reste bien plus qu’un simple film de voiture, voilà une nouvelle œuvre qui comme les précédents films de James Mangold commence à prendre de plus en plus de coffre.

Ma Note 

4 / 5 5428259.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Un commentaire

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s