Critique Zombi Child de Bertrand Bonello

Réalisateur

Bertrand Bonello

Avec

Wislanda Louimat, Louise Labeque, Adilé David, Ninon François, Mathilde Riu…

Durée

1h43

Sortie

12 Juin 2019

Le Pitch

Haïti, 1962. Un homme est ramené d’entre les morts pour être envoyé de force dans l’enfer des plantations de cannes à sucre. 55 ans plus tard, au prestigieux pensionnat de la Légion d’honneur à Paris, une adolescente haïtienne confie à ses nouvelles amies le secret qui hante sa famille.

Bande Annonce

Prochainement

Mon Avis

Trois ans après Nocturama, voilà le retour de Bonello a la quinzaine des réalisateurs. Son nouveau projet date de tout juste un an, écrit et financer très vite. Ici on revient aux racines du genre, celui des zombies. À travers son nouveau film, Bertrand Bonello joue aussi sur les temporalités et revient sur l’esclavage en Haïti à travers Clairvius Narcisse, qui en 1962 fait un malaise en pleine rue. Respectant la coutume locale du pays, il est alors enterré très vite vivants. De là débute le parallèle avec les zombies, coupeur de canne à sucre en Haïti et un prestigieux pensionnat de la Légion d’honneur à Paris. Le tout est assez surprenant et pourtant cela reste cohérent. Le cheminement reste impressionnant d’un chagrin d’amour à celui de l’homme qui marche pour revivre de nouveau. Voilà une transe qui traverse les époques et la pop culture de Rihanna à Damso en passant par Kalash le tout dans une école catholique. Quand vous traversez une tempête, garde la tête haute. Et n’ayez pas peur du noir, car à la fin d’une tempête, il y a un ciel d’or.

Ma Note

3,5 / 5

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s