Retour sur Mars 2019, au cinéma

Mars, au cinéma…

 

 

Un grand voyage vers la nuit 

De Bi Gan 3228277.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Je me suis perdu dans les couloirs du temps. J’ai traversé les rues du passé ou du présent. Ma montre s’est arrêtée et j’ai aperçu pendant que je tournoyais, une poésie d’une extrême beauté. Ici, le rêve s’illumine et permet d’éclairer les lanternes égarées.

4,5 / 5 

 

 

Grace à dieu 

De François Ozon 2940573.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Derrière la fragilité des vies, la parole se libère. Premier rayon de lumière en guise de guérison, d’une puissance dévastatrice. Travail à tout point remarquable de François Ozon. Voici le premier très grand film Français de l’année 2019. Doter d’un scénario tout bonnement impressionnant comme sa mise en scène. L’entièreté de la distribution est sincèrement incroyable. Comme dirait l’adage parole de scout.

5 / 5 

 

 

Captain Marvel

De Anna Boden, Ryan Fleck null

Canalise ton énergie et concentre le tout dans un film terriblement ennuyeux. Visuellement horrible, devenant facilement l’un des pires marvel.

1 / 5 

 

 

Ma vie avec John F. Donovan

De Xavier Dolan 375510.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Pas besoin d’emprunter un chemin de traverse, l’univers de l’intime brille entre réalité et rêverie. Ici personne ne manipule la formule, tous tes efforts n’auront pas été vains. Car dans cette putain de jouissance tu ne sentiras plus la fin.

3,5 / 5 

 

 

Dragon Ball Super Broly

De Tatsuya Nagamine 5463357.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Les 20 premières minutes sont très intéressantes. Pour ce qui est du reste, le contenu a dû se téléporter sur une autre planète.

1 / 5 

 

 

Rebelles

De Allan Mauduit 0314571.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Drôle grâce à son trio irrésistible, énergie qui déborde de la boîte de conserve. Pour se transformer en un western sanglant, à en perdre sa boulle de glace saveur cerveau.

3 / 5 

 

 

Holmes & Watson

De Etan Cohen 2392252.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Beaucoup de paresse dans l’écriture et le principal problème de cette nouvelle comédie. Et pourtant, malgré cette suffisance les films avec Will Ferrell et John C Reilly son toujours aussi drôle et complètement absurde. Sûrement encore un peu de magie du duo comique des années 2000, même si ici l’ensemble reste extrêmement léger.

2,5 / 5 

 

 

Gentlemen Cambrioleurs

De James Marsh 0133265.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Le titre a plus de classe, que la globalité du film. Aucune idée de mise en scène, montage et interprétation déjà à la retraite.

1 / 5 

 

 

Mon bébé

De Lisa Azuelos 2704718.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Très simple et délicat film sur un nid dépeuplé. Voilà une chute libre tout en douceur. Sandrine Kiberlain, comme toujours remarquable.

3 / 5  

 

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s