Critique Avengers : Endgame de Joe & Anthony Russo

Réalisateur

Joe & Anthony Russo

Avec

Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Don Cheadle, Karen Gillan, Josh Brolin, Gwyneth Paltrow, Jon Favreau, Beneduict Wong, Tessa Thompson, Danai Gurira, Chris Pratt, Scarlett Johanson, Jeremy Renner, Brie Larson, Paul Rudd, Bradley Cooper, Elizabeth Olsen, Chadwick Boseman, Dave Bautista, Tom Holland, Tilda Swinton…

Durée

3H01

Sortie

24 Avril 2019

Le Pitch

Thanos ayant anéanti la moitié de l’univers, les Avengers restants resserrent les rangs dans ce vingt-deuxième film des Studios Marvel, grande conclusion d’un des chapitres de l’Univers Cinématographique Marvel.

Bande Annonce

Mon Avis

Après trois longues heures et 22 films, une page se tourne. Non pas avec tristesses mais c’est un vrai soulagement. Comme nous sommes de plus en plus abreuvés de super-héros depuis quelque temps. Pour un résultat pas vraiment à la hauteur une pensée pour l’horrible « Captain Marvel » encore au cinéma. On retrouve de nouveau les frères destructeurs aux manettes pour leurs quatrièmes films chez Marvel. Évidemment le film est bien trop long, en même temps il faut pouvoir tout mètre à jour. Les premières minutes d’Endgame s’ouvrent avec Jeremy Renner alias Clint Barton, chez lui en famille subissent aussi les méfaits de Thanos. Voilà un très beau début, ou les Avengers peine à se reconstruire après la perte de la moitié de la population, réduit en poussière. Malgré tout l’attirail, Avengers : Endgame n’est pas exemple de reproche, quand la joyeuse troupe se décide d’aller botter les fesses de Thanos. Tout semble précipiter, presque irréelle personne pour protéger Thanos. Le travail, déjà terminé le bougre est déjà partie en pré-retraite parcourant les champs afin de cueillir son repas. On n’en sera pas davantage, le voici dépourvu des pierres le travail accompli à la cool. Dommage de ne pas en profiter pour développer l’après Infinity War, savoir ce qui s’est passé au lieu de se contenter d’une simple ellipse. Place au retour vers le passé grâce à Ant-man coincé dans le royaume quantique qui débarque cinq ans après le passage de Thanos, ou bien des choses ont changé. Sauf la notion de famille, bien aidé par Tony Stark et Bruce Banner. On pourrait croire à une certaine facilitée, ce qui n’est pas entièrement faux et pourtant cela reste passionnant. Ce qui nous permet de nous replonger dans un univers autrefois familier et nous rappelle les gloires du passé avec nostalgie. En fin de compte quel que soit le prix, il faut pouvoir avancer.

2445390.jpg-r_1024_576-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Du grand et du beau spectacle, trente dernières minutes remarquables. Gargantuesque moment d’extase ou chaque apparition parfaitement chorégraphiée, coupe le souffle. On retrouve des visages familiers et la composition d’Alan Silvestri s’ajuste parfaitement. Rendant le combat final épique comme rarement. Sans pour autant enlaidir visuellement cette sensation titanesque. Alors, tout n’est pas parfait, des sourires aux larmes, cette famille reste gravée dans le temps. Dommage que tout ce qui touche au deuil et à la mélancolie soit aussi bourrin par moments comme avec l’humour, même s’il faut reconnaitre que Chris Hemsworth en big lebowski vaut son pesant de binouse bien fraiche. Voilà après trois heures, il faut encore avancer certains non plus le cœur à pareil fête. Car la fin d’une époque arrive et d’un simple banc, on contemple que l’entreprise de désolation a échoué. Pour d’autres de ce banc on ressasse le temps passé, a danser avec l’ennemie il est tant d’accomplir une dernière danse celle de l’intime et profiter d’une vie a deux, avant d’arriver aux portes du paradis. Mais de se banc on promet et envisage aussi un peu de bonheur.

En tout cas, l’expérience de le vivre dans une salle de cinéma comble à minuit est fantastique. J’avais l’impression d’être dans un stade de foot où les rires et les sanglots se mélangent habilement avec les applaudissements de la foule. Rien que pour cela, la salle de cinéma reste un paradis sur terre, qui ne s’éclipse pas d’un claquement de doigts.

Ma Note

3,5 / 5 1687501.jpg-r_1024_576-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s