FLOP 20 : 2018

ATTENTION ÇA TIRE A BALLE RÉELLE.

20

Venom

De Ruben Fleischer  0922668.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Symbiote aussi fade et sans goût qu’un vilain chewing-gum à ta basket. Organisme inadaptés, clipper et saccadé par un alien bourré.

19

Solo : A Star Wars Story

De Ron Howard1630738.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1] Aussi beau est ton bolide sans le moindre carburant. Au temps resté, tapi dans l’ombre pour éviter la honte.

18

Mute

De Duncan Jones

5651002.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Tout le monde a envie de foutre le camp de ce Berlin de pacotille et à vrai dire, le spectateur aussi. Post-Blade Runner du très très pauvre.

17

Ocean’s 8

De Gary Rossoceans 20386.dng

Braquage catastrophique dans tous les domaines. Film en toc et d’une grande médiocrité.

16

Skyscraper

De Rawson Marshall Thurber 2925858.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Dans les brasiers du ridicule, Dwyane Johnson semble ininflammable. Sommet de bétises vertigineux, la tour du LOL reste debout.

15

Taxi 5

De Franck Gastambide 4835137.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Tout les carrefours sont bouclés. Pied au plancher du divertissement à défaut de suivre l’axe d’une route partiellement endommagé.

14

Papillon

De Michael Noer 4163082.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Remake sans métamorphose, voilà un papillon emprisonné dans un film insipide et long. Eclosion vers une évasion soporifique.

13

En eaux troubles

De Jon Turteltaub 1475261.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Plus c’est gros plus c’est con. Dans les abysses de l’humanité se cache un film débile, fin de transmission.

12

Carnage chez les Puppets

De  Brian Henson2685277.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Affligeant de bêtises, on a touché le fond de la chaussette.

11

The Predator

De Shane Black0132235.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

L’arme fatale est de sortie. Cependant, on reste lassé par l’action, plus de Stark ni de génie, ici le cœur ne fait plus bang bang.

10

Brain on Fire

De Gerard Barrett


142959.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Il n’y a pas que le cerveau qui peut être en feu. Apparemment se téléfilm est dans un coma profond ou nemane aucune inspiration.

9

Pacific Rim Umprising

De Steven S. DeKnight2312515.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Aidez-moi à sauver ce monde. Détruisez ce film pour le bien de l’humanité.

Death Wish

De Eli Roth

4745790.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Absolument horrible, rien n’a sauvé d’un pareil désastre. Arrivé au bloc pour profond coma de Roth et Wilis surtout ne pas réanimer, merci.

7

Darkest Minds : Rebellion

De Jennifer Yuh Nelson 5449741.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Rien n’a sauvé, aucun pouvoir ne se distingue. Teen movie qui était sûrement coincé depuis 1990 pour paraître si dépasser.

6

The Load

De Ognjen Glavonic0589389.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Cette histoire à prix la route du vide. Rien n’a sauvé d’un pareil désastre. Désagréable du début à sa fin.

5

9 Doigts

De Francois-Jacques Ossang 4771203.png-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Quand ton rafiot prend l’eau dés le départ. Peu importe que tu sois un gangster ou un meurtrier, le seul rêve étant de vite trépasser.

4

The Greatest Showman

De Michael Gracey

218480.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Rarement vu un spectacle si affreux, indigeste à tout point. La pomme pourrit du verger THE WORST BIG SHOWMAN.

3

Les Tuches 3

De Olivier Baroux3607342.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Baroux est le gérant de la porte des enfers de la comédie française. Il serait bien que cette porte se ferme à tout jamais avec son créateur.

 2

Mme Mills, une voisine si parfaite

De Sophie Marceau5089854.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Voilà a quoi ressemble l’horreur absolue, pitoyable du début à la fin. Du moins j’ai quitté ce film avant la fin.

1

Alad’ 2

De Lionel Steketee 0555389.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx[1]

Sortie il y a déjà trois ans, « Les nouvelles aventures d’Aladin » fort de plus de quatre millions d’entrées difficiles voire même impossibles de passer à côté de l’idée de génie d’en faire une suite. La voilà, pour la suite à la réalisation, on retrouve Lionel Stekete à qui l’on doit entre autres « Case Départ » et « Le Crocodile du Botswanga » comédie réussie. Alad’2 est ce qu’on appelle un accident industriel, le premier du nom était déjà affreusement mauvais et ce, à tous les niveaux. Ici, on atteint un tel niveau de médiocrité que cela paraît totalement sidérant qu’on laisse un film de 19 millions d’euros proposer un spectacle pareil, les mots manquent parfois de génies pour pouvoir d’écrire un pareil effarement. Jamel Debbouze en totale roue libre, enchaîne les phrases à chanson en guise d’humour (Céline Dion, Serge Lama, Corynne Charby) du genre, tu m’as compris de manière insistant. Tel ton oncle complètement ivre en soirée, poussant la caricature du méchant à des paroxysmes inégalables. Tout semble tellement fake dans l’humour, comme le comique de répétition sur la téléportation passant de « La reine des neiges » à « Voyage en terre inconnue » de Fréderic Lopez tout y passe et puis arrive Gérard Depardieu en Christophe Colomb. En même tant quand ta plus aucune idée et besoin de combler le vide abyssal de ton film, trois minutes ce n’est jamais de trop. Comme Depardieu, on se demande bien ce que l’on fait ici.

Aladin 2, est un kamoulox géant et surtout ultra gênant. Écrit par Daive Cohen à qui l’on doit déjà le premier et qui ici se surpasse, au lieu de faire une suite, il aurait été plus prudent de rebooter le cerveau du monsieur. Absolument, rien ne fonctionne en matière de comédie, tout tombent systématiquement à plat. Pour ce qui est de l’action, on est sûr de l’inaction totale et les effets spéciaux apparaissent tellement grotesque que cela en deviendrait presque le ressort comique réussie du film. Dix-neuf millions d’euros et si le plus beau rôle de Kev Adams n’était pas celui d’être braqueur à défaut d’être un jour un bon acteur. Avec Alad’2, la médiocrité a de nouveaux frappés. Le pire serait de penser qu’une pareille torture puisse marcher. Abasourdie devant assurément le pire film de l’année, l’idée de génie serait peut-être de faire le vœu que cela ne soit jamais arrivé jusqu’à une salle de ciné.

 

 

ET TOI ?

Publicités

4 commentaires

Répondre à boulevardducinema Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s