Critique Place Publique d’Agnès Jaoui

Réalisateur 

Agnès Jaoui

Avec 

Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Léa Drucker, Kévin Azaïs, Nina Meurisse, Sarah Suco, Hélèna Noguerra, Miglen Mirtchev, Olivier Broche…

Durée 

1H38

Sortie 

18 Avril 2018

Le Pitch 

Castro, autrefois star du petit écran, est à présent un animateur sur le déclin. Aujourd’hui, son chauffeur, Manu, le conduit à la pendaison de crémaillère de sa productrice et amie de longue date, Nathalie, qui a emménagé dans une belle maison près de Paris. Hélène, sœur de Nathalie et ex-femme de Castro, est elle aussi invitée. Quand ils étaient jeunes, ils partageaient les mêmes idéaux mais le succès a converti Castro au pragmatisme (ou plutôt au cynisme) tandis qu’Hélène est restée fidèle à ses convictions. Leur fille, Nina, qui a écrit un livre librement inspiré de la vie de ses parents, se joint à eux. Alors que Castro assiste, impuissant, à la chute inexorable de son audimat, Hélène tente désespérément d’imposer dans son émission une réfugiée afghane. Pendant ce temps, la fête bat son plein.4260980.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Bande Annonce 

Mon Avis 

Nouveau film, de l’un des duos les plus savoureux de France. Je parle bien sûr du tandem inséparables Agnès Jaoui et Jean Pierre Bacri. On les retrouve une nouvelle fois au scénario et Agnès à la réalisation comme à l’heure habitude. C’est déjà leurs 5 films en commun, tout à débuter au cinéma avec « Cuisine et Dépendances » en 1993 un film de Philippe Muyl puis  » Un Air de Famille » de Cédric Klapisch en 1996. Deux films, du duo Jaoui-Bacri, début des années 2000, fini de se contenter d’être juste au scénario. Voilà le début de leur fructueuse collaboration avec « Le goût des autres » en 2000, « Comme une image » en 2003, « Parlez-moi de la pluie » en 2008, « Au bout du compte »en 2013, puis cette année place à « Place Publique ». Ce nouveau film, est un peu l’équivalent d’une cartographie de la France avant élection. Tout le monde semble souffrir, de tout petit rien qui envenime plus ou moins tout le monde. Un film qui traite du comment vivre ensemble de nos jours et ce malgré les changements qu’opère la société. Fin et délicat et d’une grande intelligence par ces thèmes savoureusement brasés. Le film bascule petit à petit vers une noirceur que l’on n’aurait pas vu venir. La mise en scène d’Agnès Jaoui est inspirante et inspirée. Tout est parfait un sans du cadre remarquable bien aidé par une distribution de haut volé en particulier Sarah Suco, Kevin Azaïs et Nina Meurisse excellent et très bien mise en avant par le duo Bacri-Jaoui. On ne se contente pas de les laisser ici dans un simple rôle de faire valoir, il y a une générosité, un sens du partage et de la mise en lumière. Pas besoin de revenir sur Jean-Pierre Bacri qui prolonge ici avec « Place Publique » dans un ton légèrement plus grincheux « Le sens de la Fête » de Toledano et Nakache. Ici, on fait face à la crémaillère d’un monde aux abois, ou s’entrecroise amour et haine. Le bruit de la liberté résonne mieux que la fraternité.

Ma Note 

4 / 5 

4289106.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s