Retour, sur Février 2018 au cinéma

Février au cinéma…   

 

Cinquantes Nuances plus claires

De James Foley 2563399.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Que diable enfin cette trilogie se termine enfin. Elle a gagné sa place, comme étant la pire trilogie qui est pu exister au cinéma.

0 / 5

 

Jusqu’à la Garde 

De Xavier Legrand0086819.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ne jamais baisser la garde, le mâle rode, traque sa proie sans cesse de loin comme de près, la fête est finie.

5 / 5 

 

 

Le 15h17 pour Paris 

De Clint Eastwood THE 15:17 TO PARIS

Le train de l’héroïsme américain vient de passer par la France. L’immense talent d’Eastwood est quant à lui rester sur le quai de la gare.

1,5 / 5 

 

 

L’apparition 

De Xavier Giannoli 1466825.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

L’apparition, impressionne par sa maîtrise. Une enquête haletante sur un événement, sur le besoin de savoir si la vérité n’est pas ailleurs.
Vincent Lindon est bouleversant de générosité et de grandeur. Xavier Giannoli, nage comme un poisson dans l’eau temps le mystère et tout ce qui touche à une quelconque imposture semble pour lui faire naître l’apparition d’un grand film.

4 / 5 

 

 

Le Retour Du Héros 

De Laurent Tirard 2782136.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Rien ne sert de prendre la poudre d’escampette le retour du héros se célèbre comme à la belle époque, tout n’est pas perdu, il reste encore de belles-lettres d’amour signées d’un grand comédien Jean Dujardin.
Le parfait héros à l’arrogance aussi bien peignée que sa célèbre moustache ayant croisé guerre et (de) danger.

3,5 / 5 

 

 

Mute 

De Duncan Jones3687624.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 

Tout le monde a envie de foutre le camp de ce Berlin de pacotille et à dire vrai, le spectateur aussi. Post-Blade Runner du très très pauvre.

0 / 5 

 

 

Les Affamés 

De Robin Aubert 5980728.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ambiance et mise en scène remarquables. Un petit côté décalé très sympa. Pas de quoi resté affamés bien longtemps.

3 / 5 

 

 

The Greatest Showman 

De Michael Gracey 3854839.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Rarement vu un spectacle si affreux, indigeste à tout point. La pomme pourrit du verger , THE WORST BIG SHOWMAN.

0 / 5 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s