Critique Star Wars – Le Derniers Jedi de Rian Johnson

Réalisateur

Rian Johnson

Avec

Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Mark Hamill, Adam Driver, Carrie Fisher, Kelly Marie Tran, Andy Serkis, Benicio Del Toro….

Durée 

2H32

Sortie 

13 Décembre 2017

Le Pitch 

Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé

null

Bande Annonce 

MON AVIS 

La bataille, fait déjà rage entre ceux qui ont adoré le nouvel épisode et ceux qui le détestent profondément. Alors sortons les sabres laser, je suis rentré dans le dernier jedi, comme ce premier plan du film de l’avant. Après, un épisode 7 de haut volé, posant les bases de cette nouvelle trilogie, mélangeant habilement l’hommage et le début d’un réveil plein de promesses. Rian Johnson prend la relève de J.J.Abrams, cela faisait bien longtemps que l’on n’avait plus de nouvelle du formidable réalisateur de « Looper » sorti en 2012. Rares sont les films à très gros budget à m’avoir enthousiasmé cette année, à par « Blade Runner 2049 ». Eh bien, je peux, inclure, aisément « Star Wars The Last Jedi » qui vient illuminer, le soleil d’une galaxie déjà illumine de mille feux. Grandiose et terriblement émouvant, le grand spectacle ne s’arrête pas là, sans scénario travailler la force serait dépourvu de toute structure.

null

Il est question ici d’héritage, d’apprentissage sans oublier la monter des extrêmes et des opportunistes qui profitent d’une guerre pour s’enrichir. Le réveil de la force m’avait captivé et redonné espoir, le retour du jedi ma profondément ému par ces interprètes bien entendues, mais tout cela est en grande partie dû au travail incroyable de Rian Johnson, il donne avec un talent incroyable une ampleur à sa mise en scène qui s’élève vers les plus grands films d’art théâtral de notre temps. Tout est tellement puissant et intelligent, un sans du cadre époustouflant. Des frissons et bon nombre de plans qui resteront figés dans mon esprit pour encore bien longtemps. Il y a aussi un sans des duels, des couleurs de l’humour et de grandeur parfaitement assaisonne. Rian Johnson a trouvé l’équilibre parfait sans que le moindre grain de sel vienne ternir cette fascination d’un côté obscur qui ne se cache plus.

MA NOTE

4,5 / 5 null

 

 

 

Publicités

5 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s