Critique Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve

Réalisateur 

Denis Villeneuve

Avec  

Ryan Gosling, Harrison Ford, Robin Wright, David Bautista, Ana De Armas, Jared Leto, Mackenzie Davis…

Durée 

2H44

Sortie 

4 Octobre 2017

Le Pitch

En 2049, la société est fragilisée par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves créés par bioingénierie. L’officier K est un Blade Runner : il fait partie d’une force d’intervention d’élite chargée de trouver et d’éliminer ceux qui n’obéissent pas aux ordres des humains. Lorsqu’il découvre un secret enfoui depuis longtemps et capable de changer le monde, les plus hautes instances décident que c’est à son tour d’être traqué et éliminé. Son seul espoir est de retrouver Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui a disparu depuis des décennies.

541130.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Bande Annonce 

MON AVIS 

Rare de nos jours, qu’un Blockbuster pareil ait vu le jour. Comparé à des très grosses productions  similaires telles que Marvel ou Dc Comics, Blade Runner 2049 est tout simplement incroyable. Il est bon de dire merci à Sony d’avoir laissé les mains libres au grand réalisateur Canadien.

Trente ans, après le premier film culte de Ridley Scott. Denis Villeneuve n’a pas à avoir honte quand on atteint une telle prouesse. Au cours de ces 2h46, on prend le temps d’admirer et de contempler chaque plan d’un tableau en perpétuel mouvement qui s’étire avec une justesse déconcertante. Grâce au travail exceptionnel de Roger Deakins qui mérite incontestablement l’Oscar de la meilleure photographie. Nous avons devant nous un créateur de souvenirs pour l’être humain du futur.  Le souvenir impérissable de laisser une trace pour le créateur de demain.

543630.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Villeneuve est un cinéaste qui pousse son cinéma au plus près du chaos. Tout en nous livrant une lueur d’espoir.

Les éléments se déchaînent. Le cheval se cabre dans la pénombre d’une enfance où les souvenirs restent cloisonnés entre le réel et l’irréel. Comment savoir si l’on est la personne, si les souvenirs enfouis en nous sont des moments de vie réelle. Hypnotisée par un univers incroyable par sa poésie, sa vision contemplative est un émerveillement à chaque instant.

MA NOTE 

5 / 5 

419555.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités

4 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s