Juillet 2017, au cinéma

Retour sur Juillet au cinéma

Spider-Man : Homecoming

de Jon Watts

Spider_Man_Homecoming[1]

Faussement cool et aussi prévisible que sa bande annonce. Spider-Man Homecoming est aussi inutile que les deux derniers films avec Garfield.

1 / 5

La Momie

de Alex Kurtzman

VIDEO-Tom-Cruise-revient-d-entre-les-morts-dans-La-Momie[1]

Gros machin en lambeau dégueulasse, tout simplement horrible. Aprés Jack Reacher 2 et maintenant La Momie, je me demande qui a volé le modjo de Tom Cruise.

0,5 / 5

Song To Song

de Terrance Malick

584144[1]

On avance chanson après chanson. Baiser après baiser dans le feu Malickien de la vie.

5 / 5

La Planète des Singes – Suprématie

de Matt Reeves

091847[1]

Epique, émouvant et grandiose. Troisième volet, enfin un blockbuster intelligent et captivant.

4 / 5

Les Hommes du Feu

de Pierre Jolivet

Les-Hommes-du-Feu-e1494512912823[1]

Agréable surprise pour les hommes du feu. Film soigné, avec un casting excellent. Pierre Jolivet est un bon pyromane dans la fournaise du sud.

3 / 5

Dunkerque

de Christopher Nolan

575750[1]

Immersif, frissonnant, émouvant. Que cela soit sur la plage, en mer ou dans les airs. Nolan est grandiose.

4,5 / 5

Colossal

de Nacho Vigalondo

Colossal+-+Bench[1]

Colossal est le mal qui nous imprègne. Pas besoin de se gratter les cheveux pour comprendre que l’enfance est le début des soucis.

4 / 5

Valérien et la Cité des Mille Planètes

de Luc Besson

maxresdefault[1]

Incroyable et vaste est l’univers de Valérian. Sauf que tout cela reste insipide. Le scènariste Luc Besson reste égaré sur la plage blanche.

2 / 5

Transfiguration

de Michael O’Shea

the-transfiguration[1]

Petit vampire mélancolique fort agréable, le tout se gâche petit à petit par une mise en scène remplie d’acro.

2,5 / 5

Before I Fall

de Ry Russo-Young

Before-I-Fall-movie-images-zoey-deutch-halston-sage-10[1]

Teen movies, sans aucun intérêt en mode le jour de la marmotte, tout cela reste prévisible et grotesque.

0,5 / 5

The Circle

de James Ponsoldt

M-063_Circle_06049R[1]

Tout se circle pour rien.

0,5 / 5

Sleepless

de Baran bo Ordar

sleepless-jamiefoxx-shotgun[1]

Polar qui a du rythme. Mais qui s’épuise par un scénario et une mise en scène grotesque. Un casino en famille sans le jackpot à la fin.

1,5 / 5

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s