Cannes 70 : Compétition Happy End de Michael Haneke

   Réalisateur 

Michael Haneke

Avec 

Isabelle Huppert, Toby Jones, Mathieu Kassovitz, Jean-Louis Trintignant, Franz Rogowski, Fantine Harduin, Loubna Abidar, Dominique Besnehard…

Durée 

1H50

Sortie 

4 Octobre 2017

Le Pitch 

Tout autour le Monde et nous au milieu, aveugles. » Instantané d’une famille bourgeoise européenne.403981.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Bande Annonce

MON AVIS

Le nouveau Michael Haneke débute par une story vidéo, comme sur instagram. Avec comme première vidéo, une femme dans sa salle de bain se brossant les cheveux, puis se lavant les dents. La seconde est celle d’un hamster dans sa cage qui va subir une expérience. La troisième vidéo nous montre la femme de la salle de bain, préparant un repas dans sa cuisine. Sachant à aucun moment qui filme ces scènes, on aperçoit juste des commentaires en lien avec les vidéos.

Voilà le point de départ, du nouveau film de Haneke. L’homme qui a déjà deux palmes d’or pour « Le Ruban Blanc » en 2009 et « Amour » en 2012. Avec « Happy End  » son nouveau film, présenté en compétition, on a la sensation d’avoir droit à un menu maxi best-of de sa filmographie. Il nous conte l’histoire d’une famille bourgeoise, vivant dans le nord de la France qui a fait fortune dans le BTP. Une famille où le mot bonheur n’existe pas. Éve, qui est jouée par Fantine Harduin, que l’on a pu découvrir dans « Les nouvelles aventures d’Aladin » ou encore « Le voyage de Fanny » est à seulement 12 ans la véritable révélation du film, une mini Isabelle Huppert. Au début du film, elle est recueillie par son père, joué par Mathieu Kassovitz, qui l’amène dans la demeure familiale.

121065.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Adieu la vie, aurait pu être aussi le titre du nouveau film de Haneke. Tant les personnages semblent vouloir en finir avec celle-ci. Que cela soit Jean-Louis Trintignant, vieux sénile, qui souhaite à tout prix quitter la route de la vie par tous les moyens. Une Isabelle Huppert qui fait tout pour maintenir sa société en vie, après un dramatique accident. Peu aider par un fils, joué par Franz Rogowski, plus adepte à l’alcool qu’au travail bien fait. Un père, joué par Mathieu Kassovitz, qui depuis, s’est remarié et n’a jamais vraiment été un père présent, pour cause, il n’aime personne que ce soit sa famille ou sa propre fille. Une demoiselle d’à peine, 13 ans, très perturbée psychologiquement. Voilà à peu près le portrait idéal de la famille bourgeoise moderne chez Haneke. On peut se demander, qui sauver  ?

C’est une des questions, que l’on se pose à travers happy end qui n’a que son titre en guise d’espoir. Comme toujours, aucun reproche à faire sur la distribution, si ce n’est un manque de développement sur certains personnages comme celui de Toby Jones ou encore Laura Verlinden. Le point intéressant du film est cette passerelle permanente entre deux personnages qui se comprennent malgré leurs différences d’âge. La relation entre le grand-père et la jeune demoiselle est le maillon fort du film. Ce qui nous rappelle, dans sa filmographie  » Amour » et « Cacher »où les personnages sont liés  par un lourd secret inavouable.

Tout n’est pas réussi, le film se traîne un peu par des séquences sans réel intérêt au développement de l’histoire. Que ce soit les séquences de Karaoké ou de l’agression d’un enfant du personnel de maison par un chien, ca n’apporte que noirceur ou le mal-être est profondément palpable. Assurément pas le meilleur Haneke, l’impression avec Happy End que l’on se dirige vers la fin d’un douloureux chemin. La digue a rompu, l’eau remplie de cruauté continue de monter. Il est temps de nager vers de nouvelles rives.

MA NOTE 

3 / 5 

00336553_000002

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s