Critique Logan de James Mangold

Réalisateur : James Mangold

Avec : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Dafne Keen, Boby Holbrook, Stephen Merchant, Elisabeth Rodriguez, Richard E. Grant, Eriq La Salle…

Durée : 2H17 

Sortie : 1 Mars 2017 

Le Pitch

Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

1300logan-4108BANDE ANNONCE

MUSIQUE

Johnny Cash – Hurt

Kaleo – Way Down We Go

TWITTER

MON AVIS

17 ans que Hugh Jackman sort ses griffes et il est encore incroyablement sauvage. Le dernier film de James Mangold réalisateur du cultisme « Copland« , ainsi que du très beau « Walk The Line », biopic sur la légende Johnny Cash en 2006. Son dernier film réussi remonte au très cool « Night and days » . Il revient en 2013, avec le très médiocre « Wolverine le combat de l’immortel ».

Avec « Logan », Mangold réalise son second western après « 3H10 pour Yuma ».wolverine-3-logan-hugh-jackman-wolverine

Le temps est passé, on ressent une grande fatigue et un épuisement physique et mental dû aux luttes passées. La jambe boite, une toux forte soignée à l’alcool fort, un corps en lambeau, Logan n’est que l’ombre de lui-même. Devenu chauffeur de limousine, afin de gagner sa place au paradis,  pour partir se reposer avec le professeur Charles Xavier, sur un bateau loin de tout problème.

Tout comme Logan, le professeur est aussi fortement diminué dû à son âge bien avancé. Adieu la belle époque où il était le directeur. Enfermer dans son tout nouveau cerebro, post western poussièreux. Patrick Stewart y est formidable, drôle et tellement touchant.

Cerebro de l’institutcerebro-jpg-890d00df8ffb85f2eb3b22a7381b0788

Cerebro du repos a la frontière Mexicainecritique-logan-91510

Le film a d’ailleurs beaucoup de point commun avec « The Wrestler » de Darren Aronofsky, par la relation tout d’abord parentale entre Laura Kinney alias « X-23 » et Logan. ils vont apprendre à se connaître et à s’aimer comme peuvent le faire Mickey Rourke et Evan Rachel Wood. La mission de Logan est un dernier combat, comme l’est celui de Randy dans « The Wrestler« , tous deux sont deux hommes, qui souffrent et agonisent par des corps qui ont envi de siffler la fin du jeu.

Logan prend une dernière fois la route direction le paradis des super-héros, que la route fut belle et en même temps accidentée. Il est temps d’éteindre le cigare.

MA NOTE

FILM :  3 / 5

MISE EN SCENE : 3 / 5

CASTING : 4  / 5

SCENARIO : 3  / 5

MUSIQUE :  3 / 5

TOTAL LOGAN

16 / 25333820

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s