Critique Patients de Grand Corps Malade & Mehdi Idir

Réalisateur : Grand Corps Malade & Mehdi Idir 

Avec : Paul Pauly, Soufiane Guerrad, Moussa Mansaly, Nailia Harzoune, Franck Falise, Yannik Renier, Jason Divengele, Rabah Aït Ouyahia, Alban Ivanov, Anne Benoit, Côme Levin, Samir El Bidadi, Florence Muller, Xavier Mathieu, Valérie Even et Dominique Blanc.

Durée : 1h50

Sortie : 1 Mars 2017 

Le Pitch

Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à son grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens…. Bref toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l’histoire d’une renaissance, d’un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres, on ne guérit pas seul.

film-patients-photo-1-20170216160113-v21BANDE ANNONCE

MUSIQUE

Suprême NTM – That’s My People

MON AVIS

Tout débute, comme une énorme gueule de bois, les yeux se réveillent, éclaboussés par les néons du plafond.

Premier film pour Grand Corps Malade et son compère et ami Mehdi Idir, qui accompagne Fabien Marsaud dans la réalisation des clips. « Patients » est l’adaptation du roman autobiographique sorti en 2012. Que cela a été dur de trouver les fonds pour le film nous confiait Jean-Rachid Kallouche ami et producteur. Bons nombres de chaînes, au vu du sujet sur les handicapés ont pris tout simplement peur et non pas eu beaucoup de nez comme France Télévision qui a dû avoir peur du sujet ce qui est regrettable. Depuis, à en croire les retours plus que positifs après une tournée de plus de 50 avant-premières bien orchestrées pas Gaumont, France télé doit s’en mordre les doigts, le film n’a coûté que 3 millions d’euros. Pourquoi le cinéma pour Grand Corps Malade ? Il avait tout simplement l’envie d’écrire un scénario, se confronter à un nouveau code d’écriture, à la base, il pensait juste sans tenir au scénario. Puis petit à petit, le réalisateur en lui, c’est réveillé. Il eut l’idée de proposer à Mehdis Idir de l’accompagner en se disant à deux, ils seront plus forts.

Pablo Pauly est ici le double de Grand Corps Malade, à juste titre, temps la ressemblance semble à tout point évidente et pourtant, ce n’est pas un biopic uniquement sur lui. Bien au contraire, il laisse la part belle à un casting haut en couleur et aux talents innombrables. On a pu découvrir Pauly dans « La fille de Brest » d’Emmanuelle Bercot. Suite à l’accident Ben va se retrouver à Coubert, pour sa rééducation, le film nous raconte la vie dans un centre de réadaptation, un huis clos, car rare sont les moments d’évasion, si ce n’est l’entrée du centre et lors d’une ballade nocturne impromptue. C’est aussi un huis clos des corps, fracassés par la vie. Il reçoit des visites extérieures, ses parent et amis du club de basket, mais Ben cache et ne parle pas de ce qu’il ressent, pour les protéger et éviter tout faut espoir, connaissant déjà le verdict implacable de son corps. Dans le monde des petites victoires, il faut savoir apprendre à accepter le temps qui passe, lentement. Le film est truffé de symbole et de détail venant de la douloureuse expérience de Grand Corps Malade durant 1 an.film-patients-photo-0-20170207154503-v21

Dans le casting, on retrouve Soufiane Guerrab qui joue Farid, l’ami le plus proche de Ben, on a pu le découvrir dans « Dheepan » de Jacques Audiard et aussi dans « La loi du marché » de Vincent Brizé. Derrière ce grand comique se cache un jeune homme qui souffre, Farid étant en fauteuil depuis l’âge de 4 ans, mais qui avec l’habitude et le temps passé dans cet institut fait partie de ceux qui se sont faits malheureusement déjà une raison sur leur sort. Le duo fonctionne à merveille, l’alchimie est là, une vraie complicité se ressent immédiatement à l’écran. Farid va l’aider par son humour bien sûr, par son amitié touchante et va faire décrocher Ben des clips de Francky Vincent ainsi que des émissions infâmes de télé shopping.patients-voici-la-bande-annonce-touchante-du-premier-film-de-grand-corps-malade-video1

Dans ce groupe d’ami, il y a aussi Toussaint, joué par Moussa Mansaley. On a pu le découvrir dans « Colt 45 » et « Qui vive » de Marianne Tardieu en 2014, le gros dure de la bande. Quant à Franck Falise dit Steeve qui était aussi dans « Dheepan« . Il est celui qui traverse l’épreuve le plus difficilement, il a beaucoup de mal à accepter son handicap. La touche féminine du groupe, Nalia Harzoune, dit Samia, elle était au casting de « Chouf » en 2016, mais aussi de « Made in France » de Nicolas Boukhrief. La jeune demoiselle, a tout et pas que la beauté, pour faire une carrière à la Golshifteh Farahani. Je dis cela temps, elle ressemble à cette grande et magnifique actrice et c’est tout le mal que je lui souhaite. A part la bande de jeunes acteurs et actrice plein de talent, le film regorge aussi de petits rôles prodigieux et savoureux. Je pense à Alban Ivanov, dans le rôle de Jean-Marie très drôle, à l’enthousiasme fou avec, c’est « il va bien ? Il a passé une bonne nuit ? » Et j’en passe.

« Patients » est beau et fort. Un premier film à la mise en scène bien soignée, une bien belle maîtrise. Comme après cette scène de gratte à la guitare, où le film reprend le temps d’un instant les codes de Wes Anderson avec ce traveling horizontal, malgré le huis clos du centre, le film part son récit, a une magnifique profondeur tout comme sa mise en scène et son casting au verbe bien salé.

 Une vie adaptée pour un espoir adapté. L’horloge a tourné.

 MA NOTE

4 / 5

patients-decouvrez-la-bande-annonce-du-film-de-grand-corps-malade1

Publicités

4 commentaires

  1. j’ai adoré ce film .
    tout au long de ce film la scène se déroule dans un très grand centre de rééducation ou séjourne de nombreux jeunes patients tétraplégiques et paraplégiques .
    la vie dans ce centre est difficile mais l ‘ humour est tellement fort durant toutes les scènes de ce film que tous les patients retrouvent toujours la joie de vivre .
    c’est vraiment un excellent film français .
    Un grand Bravo au Metteur en Scène et à tous les Acteurs de ce film.
    ce film mériterait vraiment
    — un oscar meilleur film de l’année 2017
    — le 1 er prix 2017 du meilleur acteur principal du film pour l’acteur principal qui jouait Ben
    — et le 1 er prix 2017 humoristique pour tous les dialogues dans ce film
    j’espère de tout cœur que vous les recevrez

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s