Critique Raid Dingue de Danny Boon

Réalisateur :  Danny Boon

Avec : Danny Boon, Alice Pol, Michel Blanc, Sabine Azéma, Anne Marivin, Alain Doutey, François Levental, Florent Peyre…

Durée : 1H45

Sortie :  1 Février 2017

Le Pitch

Johanna Pasquali est une fliquette pas comme les autres,  distraite, rêveuse et maladroite, elle est d’un point de vue purement policier sympathique mais totalement nulle. Dotée pourtant de réelles compétences, sa maladresse fait d’elle une menace pour les criminels, le grand public et ses collègues.

Assignée à des missions aussi dangereuses que des voitures mal garées où des vols à l’étalage, elle s’entraîne sans relâche pendant son temps libre pour réaliser son rêve : être la première femme à intégrer le groupe d’élite du RAID.

Acceptée au centre de formation du RAID pour des raisons obscures et politiques, elle se retrouve alors dans les pattes de l’agent Eugène Froissard (dit Poissard), le plus misogyne des agents du RAID. Ce duo improbable se  voit chargé d’arrêter le redoutable Gang des Léopards, responsable de gros braquages dans les rues de la capitale.

Mais avant de pouvoir arrêter, il faudrait déjà qu’ils parviennent à travailler en binôme sans s’entretuer au cours des entraînements ou des missions de terrain plus rocambolesques les unes que les autres.

576865-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx-720x4301

BANDE ANNONCE 

MON AVIS

« Raid Dingue » est donc le 5ème film de Danny Boon, presque trois ans après « Supercondriaqve ».

Il a confié avoir travaillé 1 an et demi, sur son nouveau film et six mois de préparation physique, cela se remarque sur la scène torse nue très utile au déroulement de l’intrigue. Après 10 versions du script, le voilà le nouveau film qui fera du bien à l’économie du cinéma français, pour le reste…

Que retenir de tout cela, tel est la question malheureusement pas grand-chose

Alice Pol, est, je dis bien entre guillemets la Pierre Richard version  féminine de Boon, la grosse gaffeuse à qui il arrive tous les déboires de la terre voulant bien faire et qui ridiculise la police. Elle rêve de travailler au Raid depuis ses 4 ans, mais elle a été recalée deux fois déjà… Pauvre demoiselle !

Les soucis d’un film chez Danny Boon, c’est qu’au-delà, que ses films soient tout publics, ils sont avant tout navrants de faciliter et de bêtise, où la misogynie n’est jamais bien loin pour en faire un ressort comique désastreux. Le pire de tout cela, le film se veut être un film d’action, avec comme figure de proue Jean-Paul Belemondo et son Guignollo de Georges Lautner, sûrement le film d’action et de comédie de référence du réalisateur.

013010-jpg-r_640_360-f_jpg-q_x-xxyxx1

Au secours et vive la paresse, l’action est tellement mal orchestrée, à part le bruit et le désordre, le film ne propose rien d’autre, si ce n’est une mise en scène aussi digne qu’une scène d’action dans les feux de l’amour, j’exagère oui un peu et en même temps, disons la cerise sur le gâteau bien gras et hyper sucré qui pourrait contaminer l’ensemble du cinéma par son mauvais goût, attention spoilers, la destruction du château de Vaux-Le-Vicomte qui est d’une ringardise suprême, avec des effets spéciaux pitoyables pour un film de ce budget. Ridicule comme ses facilités de scénario, cette rupture sentimentale durant le film qui rentre directement dans le top 5 des ruptures les plus nazes de l’univers… Je vous laisserai en juger par vous-même.

Seul point positif dans ce marasme, c’est Yvan Attal, avec l’accent Bulgare, je vous laisse imaginer le délire du personnage grotesque, cela m’a fait décrocher un léger sourire que mon visage et moi-même n’attendions plus, un brin désespérer. Tant le film est mal foutu, stupide, pas drôle, au running gag pathétique, aucun enjeu même dans l’action.

raid%20dingue%20photo51

Bon, on ne va pas se leurrer, c’est du Danny Boon, il est dit que c’est la première fois selon les dires de son réalisateur, qu’une femme tient le premier rôle dans un film d’action en France. Et bien après une telle nouvelle, j’en ressors encore plus triste pour la place des femmes dans les films d’action et dans la comédie en général, car « Raid Dingue » n’a à se titre rien  d’honorable.

Il y a des messages de 140 mots sur twitter beaucoup plus drôle que les 1h45 proposées par Danny Boon.

MA NOTE

0,5 / 1

danyboon1

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s