Critique Passengers de Morten Tyldum

Réalisateur : Morten Tyldum

Avec : Jennifer Lawrence, Chris Pratt, Michael Sheen, Laurence Fishburne, Andy Garcia…

Durée : 1h57

Sortie : 28 Décembre 2016

Le Pitch

Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis et entre leurs mains…

555599-jpg-r_640_360-f_jpg-q_x-xxyxx1

BANDE ANNONCE

MON AVIS

Pas loin du grand film et puis….

Quelle belle idée sur le papier, encore que le pitch et la bande-annonce en disaient beaucoup trop sur le film et je dois dire qu’à la fin du film je me suis dit c’est le genre de film sur lequel il faut en dire le moins possible.

Faire la promo en nous faisant découvrir « Passengers » à travers Chris Pratt, cela aurait été malin que même sur l’affiche n’apparaisse pas le nom de Jennifer Lawrence. Faire croire au spectateur un possible huis-clos spatial sans en être vraiment un. Malheureusement le film pour moi avait perdu tout effet de surprise, pour me toucher davantage,  pourtant le film est bien plus cool qu’ « Assasssin’s Creed ».

passengers2016pre11

A la réalisation, on retrouve Morten Tyldum réalisateur Norvégien de « Imitation Game » sortie en 2015 avec Benedict Cumberbatch  qui racontait l’histoire de Alan Turing qui crypta une célèbre machine Allemande dans les années 1940. Dans Passengers il ne m’émerveille pas par sa mise en scène juste passable, par contre agréablement surpris par la 3D  d’une belle profondeur.

L’univers du film m’a franchement énormément plus durant une heure vingt, avec pas mal de clin d’oeil, on pense bien sur à Kubrick ou de façon plus récente à « Gravity » et pour le côté homme barbu livrer à la solitude de son  environnement et à une mort certaine à Tom Hanks dans « Seul au monde » à la différence de Hanks pas de Mercredi mais un robot interprété par Michael Sheen. Le paradoxe étant que Chris Pratt peut plus ou moins avoir tout sauf un petit déjeuner Gold quand le pauvre Hanks devait se taper de la noix de coco. Tout le traitement sur la survie dans un vaisseau où tout le monde est endormi, est franchement bien trop courte et aurait mérité de prendre plus de temps dans le récit, plein de bonnes intentions mais le développement est trop court pour nous faire ressentir cette solitude et tous les enjeux qui vont suivre avec Jennifer Lawrence sont tout aussi expédiés. Concrètement le film aurait gagné en profondeur en prenant le temps de mieux développer sa première partie je suis seul et sa deuxième partie la vie à deux dans un vaisseau. Le reste fait passer le film dans la case grotesque et déjà vue où l’on connaît déjà la fin.

Bar Passengers chris-pratt-passengers-robot-bar-20161

Bar Shining

shining_bar1

Il aurait été surprenant de les voir vieillir je ne parle pas d’un film type Benjamain Button dans l’espace mais pourquoi pas de les voir évoluer, de découvrir leurs vies au quotidien, cela aurait pu être vraiment cool de développer leur romance. Au lieu de cela nous avons le droit à un énorme incident technique, qui devient quasiment une norme dans les films sur l’espace, cela manque cruellement d’originalité.  Le film devient grotesque à l’arrivée en soi de Laurence Fishburne, qui n’apporte rien au film pas même une émotion, suite aux événements.

Bref c’est dommage de ne pas avoir apporté à ce voyage spatial, un peu de fraîcheur dans un récit bien trop balisé de partout dès son départ, sans tout cela l’aventure aurait été grandiose.

film-passengers-1-photo-7-20161219160234-v21

Avant de conclure une question me traverse l’esprit, j’aimerais et je serais ravi de savoir combien à pris  Andy Garcia pour le film mystère. Pour ceux qui découvriront le film et qui sont fans de Garcia, je vous le déconseille fortement, autant de présence qu’un simple figurant.

Tout cela pour dire que partir d’une idée intéressante, ne fait pas forcément un grand film. Cela même avec un début de film si prometteur,  si c’est pour finir sans apesanteur et s’écraser comme un soufflé mal graissé au temps coupé court à la cuisson.

MA NOTE

FILM : 2,5  / 5

MISE EN SCENE : 2,5   / 5

CASTING : 3 / 5

SCENARIO : 2  / 5

MUSIQUE : 3 / 5

TOTAL PASSAGERS

13 / 25 441822-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx1

 

Publicités

2 commentaires

  1. Le film ne m’a jamais motivé. Déjà je suis saoulé par Jennifer Lawrence et le côté SF me semble juste un prétexte à une romance débile. Ta critique me conforte dans mon choix.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s