CERTAIN  WOMEN

Réalisation : Kelly Reichardt

Casting : Laura Dern, James Le Gros, Jared Harris, Michelle Williams, Kristen Stewart

Durée : 1h47

Sortie : Prochainement

Le Pitch

Au coeur du Montana, trois femmes, trois destins qui se croisent. Celui d’une avocate qui intervient lors d’une prise d’otage orchestrée par l’un de ses clients, un homme mécontent persuadé d’avoir été lésé dans le jugement rendu. Celui d’une femme qui s’installe avec son mari dans une nouvelle maison et prend conscience du différent qui les sépare quand celui ci cherche à persuader un vieil homme de vendre son stock de pierre. Et celui, d’une ouvrière agricole qui se lie d’amitié avec une jeune avocate, laquelle se retrouve à devoir animer des ateliers d’aide juridique pour adultes, deux fois par semaine, à plus de quatre heures de son domicile.UKR_8mar150276_rgb-0-2000-0-1125-crop[1]

 

MON AVIS

 

Grosse déception, pourtant ce film avait sur le papier, un casting de rêve.  A  vouloir filmer la banalité de la vie de 3 femmes vivant dans la même ville, Kelly Reichardt passe à côter de son sujet, des personnages auxquels on ne s’attache pas, du probablement à un scénario bien trop prévisible, peu aidé par un montage loupé et sans aucune créativité.

MA NOTE

FILM : 1,5 / 5

MISE EN SCENE : 2 / 5

CASTING : 2 / 5

SCENARIO : 0,5 / 5

MUSIQUE : 0,5 / 5

TOTAL CERTAIN WOMEN

6,5 / 25

 

 

 

COLLIDE

Réalisation : Eran Creevy

Casting : Nicholas Hoult, Felicity Jones, Anthony Hopkins, Ben Kingsley

Durée : 1h39

Sortie : Prochainement ou en V.O.D collide-felicity-jones-nicolas-hoult-top-for-pc[1]

Le Pitch

Casey, un jeune Américain vivant en Allemagne, tombe amoureux de Juliette, une compatriote qui voyage à travers l’Europe. Lorsqu’elle tombe gravement malade, il décide de renouer avec son passé de criminel pour payer le traitement médical qui pourrait sauver sa bien-aimée. Le jeune homme se retrouve alors impliqué dans un vaste réseau de trafics de drogue, pourchassé par un mafieux, il s’embarque dans une course poursuit infernal sur les gigantesques réseaux routiers du pays.

MON AVIS

Une merde.

MA NOTE

FILM : 0 / 5

MISE EN SCENE 0,5 / 5

CASTING : 0,5 / 5

SCENARIO : 0  / 5

MUSIQUE  : 1 / 5

TOTAL COLLIDE

2 / 25

 

FREE STATE OF JONES

Réalisation : Gary Ross

Casting : Matthew McConaughey, Gugu Mbatha-Raw, Keri Russell, Mathershala Ali

Durée :2h19

Sortie : 14 Septembre 2016 Brody-Free-State-Jones1-1200[1]

Le Pitch

En pleine guerre de Sécession, un fermier courageux du Mississippi, Newton Knight, prend la tête d’un groupe de paysans pauvres blancs et d’esclaves noirs en fuite, pour se battre contre les Etats confédérés. Formant un régiment de rebelles intrépides, Knight et ses hommes ont l’avantage stratégique de connaître le terrain, même si leurs ennemis sont bien plus nombreux et surtout bien mieux armés…

Newton Knight, résolument engagé contre l’injustice et l’exploitation de l’homme par l’homme, est le fondateur de la toute première communauté où Noirs et Blancs vivent ensemble, libres et égaux.

MON AVIS

Enfin Matthew est de retour 2 ans après le regrettable dernier film de Gus Van Sant.

Le film de Gary Ross n’est malheureusement pas une grande réussite, car un peu fourre tout et plombé par un montage franchement disgracieux qui saborde la trame dramatique du récit. Il manque à ce film suffisamment d’ampleur, l’émotion n’est présent que trés rarement, tout comme la mise en scène et c’est regrettable.

McConaughey tient ici le film à bout de bras et fait ce qu’il peut. Pas vraiment aider par le montage, en tout cas c’est un plaisir fou pour ma part de retrouver l’un des plus grands acteurs de ces  5 dernières années, avec des scènes d’une intensité que lui seul arrive à dégager.

 

MA NOTE

FILM : 2,5 / 5

MISE EN SCENE : 2  / 5

CASTING : 3 / 5

SCENARIO : 2 / 5

MUSIQUE : 4 / 5

TOTAL FREE STATE OF JONES

13,5 / 25

Publicités